Quand il s’agit de suivre un régime, cela ne plaît à personne de compter les calories… Et bizarrement, une personne au régime est plus susceptible de sous-estimer la quantité qu’elle est en train de manger.

Des chercheurs de Pittsburgh ont peut-être trouvé une meilleure façon d’aider les personnes à la diète et de garder une trace des repas.

En effet, de minuscules caméras embarquées sur nos vêtements pourraient être utilisées pour visualiser et calculer combien de calories nous sommes réellement entrain de consommer via un système d’intelligence artificielle non émotionnelle. Des informations plus précises pourront non seulement conduire à une meilleure compréhension de l’apport global mais aussi améliorer notre santé.

Vous pensez que votre hamburger/frites ne contient ‘que’ 600 calories ? En réalité, c’est certainement beaucoup plus, mais en tant qu’humain, nous avons presque toujours tort dans ce genre d’estimation, donc même si vous écrivez religieusement sur un carnet tout ce que vous mangez et les calories ou les points équivalents, vous serez probablement encore loin du compte, ce qui peut forcément avoir un impact sur la santé et le poids. S’il s’agit de 3kg en trop pour rentrer dans votre maillot, cela ne changera pas vraiment les choses, mais l’enjeu devient plus important pour les personnes qui sont au régime dans le but de lutter contre des maladies chroniques comme l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

pomme-vs-cookie Des caméras intelligentes vous mettent au régime

Les chercheurs en question ont récemment publié un article au sujet de leurs résultats dans le Journal of Measurement Science and Technology. En gros, les caméras prennent une image de votre repas en 3D et en créent un modèle. A partir de cette information, un ordinateur peut calculer la valeur calorique totale du repas. Le résultat final est obtenu en jumelant l’image capturée avec une bibliothèque intégrée, le tout avec une marge d’erreur légèrement inférieure à 4%. Ainsi, cela permettrait aux personnes concernées de ne plus se soucier des approximations et même de prendre des décisions éclairées au sujet de la quantité de nourriture qu’elles doivent manger réellement.

Bonne nouvelle donc pour la santé, malgré le fait que cette technologie en soit encore à ses balbutiements. Affaire à suivre, donc.

Source : The Drum

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz