Grâce à la SNCF* et à un peu d’audace, j’ai pu rencontrer Antoine Martel. Cela faisait déjà plusieurs mois que je souhaitais parler de crowdfunding mais sous un angle différent de ce qui avait déjà été fait avant sur d’autres blogs. Surtout, je voulais parler d’autres projets que ceux habituellement financés par ce biais.

Tout d’abord, il faut définir ce qu’est le crowdfunding. Littéralement, la traduction signifie : financement par le peuple… En France, on utilise le terme de financement participatif… Aujourd’hui de nombreux projets voient le jour grâce à lui. Pensons notamment à la Pebble Watch (dont vous retrouverez le test ici : Montres connectées : Test de la Pebble Watch). Grâce au financement participatif, vous pouvez avoir une idée et la commercialiser en étant sur d’avoir les fonds nécessaires à son lancement ainsi qu’une base de clients certaine.

1_Presentation_FR-1024x359 Crowdfunding - Entretien avec Antoine Martel directeur et co-fondateur d'iRaiser

Ceci fait, nous pouvons présenter iRaiser. Il s’agit d’une société créée par Antoine Martel, qui fort d’une grande expérience dans plusieurs grandes sociétés du monde digital et de la collecte de fonds a décidé de mettre ses compétences au profit de ses passions et d’œuvres de charité.

Il propose donc aux associations une solution spécialisée afin de faire de la collecte de fonds. Ce logiciel permet aux associations de se concentrer sur leurs actions et de laisser la partie technique et financière aux spécialistes.

À l’heure actuelle un peu moins de 10% des dons sont faits en ligne. Mais ce pourcentage ne cesse d’augmenter ! Antoine Martel

En effet, 90% des dons de la campagne de Barrack Obama ont été réalisés en ligne et le coût d’un don en ligne est bien inférieur à un chèque par exemple. Du coup, les associations poussent vers cette solution. D’autant plus qu’elle permet une meilleure réactivité des donateurs face aux catastrophes imprévues.

Très vite, je me suis posé la question du modèle économique. Et je dois avouer avoir eu une certaine crainte. Parce qu’autant donner aux associations est une bonne action, autant recevoir sans cesse des sollicitations d’autres est beaucoup plus… pesant.

Les associations ont leurs donateurs et leurs coordonnées sont la propriété exclusive desdites associations. AM

Le principe de conservation et donc de revente de données ayant été exclu, Antoine Martel m’a expliqué que le revenu était issu d’un subtil mélange de coût d’installation et de frais de gestion. C’est à l’heure actuelle le gros point noir de leur stratégie de développement.

En effet, il est toujours plus facile de proposer des produits gratuits.

Mais quiconque ne vit pas dans le monde des bisounours, sait que rien n’est gratuit en ce bas monde.

3_Simplicite_FR-1024x359 Crowdfunding - Entretien avec Antoine Martel directeur et co-fondateur d'iRaiser

Concrètement, les associations prennent contact avec iRaiser et eux se chargent d’apporter une plateforme logistique à la collecte de dons. Ainsi, votre association pourra mettre une page web où le donateur pourra rentrer ses coordonnées (y compris bancaires) choisir le montant et la modalité de son don. Ensuite, l’argent sera directement versé à l’association sur son compte en banque sans passer par iRaiser.

Si vous êtes intéressé par ce projet, sachez que quelques recrutements visant à renforcer les effectifs devraient avoir lieu. Des développeurs (seniors) sont attendus du côté de Nantes où se gère la partie technique et des chefs de projets (seniors toujours) à Paris pour la partie administrative et commerciale.

Nous sommes particulièrement exigeants sur la qualité de nos collaborateurs afin de pouvoir garantir le maximum de stabilité, fiabilité et sécurité possible tout en offrant toujours plus de fonctionnalités et d’innovations. AM

Il est maintenant temps de féliciter une belle entreprise qui rayonne déjà dans plusieurs pays. Espérons pour les associations et pour iRaiser que son développement ne cesse pas de sitôt. Il faut remercier aussi Antoine Martel du temps qu’il m’a accordé, de sa franchise face à mes questions et enfin de sa sympathie.

Pour aller plus loin :

iRaiser.eu : Leur site internet

@iRaiser_eu : Leur compte Twitter.

(1) J’ai eu la chance d’être assis à côté lors d’un trajet Paris-Bordeaux… Et oui, votre serviteur même absent pendant longtemps pense à vous dans le train ! ()

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz