À l’heure où les données personnelles sont devenues le moteur principal de l’économie du numérique, les médias traitent de plus en plus de la « dégooglisation ». En effet, nous sommes en droit de nous demander ce qu’il est fait de nos données personnelles et comment faire pour éviter qu’elles ne soient utilisées par des tiers.

Partant de ce principe, de nombreux services alternatifs à ceux de Google ont vu le jour sur la toile. Le but de cette série d’articles est de vous proposer quelques services capables de remplacer Google dans certains domaines, et ce, tout en étant respectueux vos données personnelles.

Le deuxième article de cette série est donc consacré aux mails. J’essaierai de sélectionner 3 services alternatifs à chaque fois tout en expliquant les avantages et fonctionnalités de ces derniers.

Pour cet article, je dois bien avouer que j’ai eu un peu de mal à trouver de réelles alternatives à Gmail qui respectent votre vie privée. Il faut avouer que le client de Google est « tout-en-un », vous avez une adresse mail, un client web puissant et tout un tas de fonctionnalités souvent indispensables.

OpenMailBox

0b9eb637e6e5d49194b5ba8ce74c56e7 Les alternatives à Google #2 : les services de messagerie mail

Ce service vous propose grosso-modo les mêmes fonctionnalités que Gmail. En vous inscrivant (gratuitement), vous obtiendrez une adresse mail en @openmailbox.org et vous aurez alors accès à un client web directement.

OpenMailBox se démarque de Gmail par sa transparence par rapport au traitement de vos données. En effet, vos données restent votre propriété et aucune exploitation de celles-ci n’est effectuée. De plus, toute la solution est basée sur des logiciels libres et sur une sécurité efficace.

Le service est totalement gratuit et vous propose 1Go d’espace pour vos mails. Il vous est également possible de faire un don pour soutenir le projet.

Gandi, OVH, Web4All

On ne le sait pas forcément, mais il vous est possible de gérer vos mails grâce à votre hébergeur web. Cela vous coûtera simplement le prix d’un nom de domaine et d’un petit hébergement (une trentaine d’euros par an).

À partir de là – et dans la plupart des cas – vous pourrez accéder à vos mails depuis un client web ou depuis un client lourd comme Outlook ou Thunderbird, à vous de voir.

Dans cette situation, vos mails passent donc uniquement par les serveurs mails de votre hébergeur. Vos données ne seront pas récupérées pour être exploitées ou revendues.

Auto-hébergement

La solution ultime ! Je ne détaillerai pas cette méthode ici, car plusieurs solutions existent et que cela demande quand même certaines connaissances en administration système. Si vous voulez vraiment vous lancer dans l’aventure, vous pourrez trouver un tutoriel détaillé à cette adresse (je le répète, cette solution d’adresse aux connaisseurs).

Si vous connaissez d’autres alternatives, n’hésitez pas à les partager ! Nous aborderons dans le prochain article les alternatives à Google Drive pour le cloud.

Vous pouvez également retrouver le premier article de la série : Les alternatives à Google #1 : moteurs de recherche.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notifications
avatar
wpDiscuz