En 1956, IBM dévoilait au public le premier disque dur de la courte histoire de l’informatique, l’IBM 350 qui venait équiper l’ordinateur IBM RAMAC 305 (Ramdom Access Method of Accounting and Control).

ibm-350 L'image du jour : A quoi ressemblait un disque dur de 5 Mo en 1956 ?

Doté d’une capacité de 5 Mo, qui paraît bien ridicule aujourd’hui, il été facture $50 000 de l’époque.

De la taille d’une grande armoire (152cm x 172 cm x 74 cm) il pesait plus d’une tonne… un vrai mastodonte.

Il était équipé de 50 plateaux en métal de 60 cm de diamètres qui tournait à 1 200 tours par minute ce qui lui permettait d’afficher une vitesse d’écriture d’environ 8,8 Ko/sec.

Au cours de sa période de commercialisation de 1957 à 1961 il s’en serait écoulé plus d’un millier d’unités.

RG-RAMAC-on-DC7- L'image du jour : A quoi ressemblait un disque dur de 5 Mo en 1956 ?
Un disque dur IBM 350 est chargé à bord d’un DC7 – Automne 1957
ibm-ramac-305 L'image du jour : A quoi ressemblait un disque dur de 5 Mo en 1956 ?
Un IBM RAMAC 305 avec son opératrice (on voit 2 disques durs IBM 350 sur l’image)

Enfin pour finir, voici une pub de l’époque pour cet engin révolutionnaire !

Si vous remarquez une faute d’orthographe, vous pouvez nous la signaler en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’image du jour : A quoi ressemblait un disque dur de 5 Mo en 1956 ?"

avatar
  S'abonner  
plus récent plus ancien plus de votes
Notifications
Lavernoskoff
Invité

Passionnant !
Et selon la présentation IBM, le RAMAC est une machine “compacte” !
A noter que la demoiselle ne tape sur son clavier qu’avec un doigt de la main gauche.