L’horlogerie est un monde en perpétuel mouvement dont la dernière innovation est la smartwatch aka montre connectée. Apparue il y a quelques années déjà, sous l’impulsion de géants de l’électronique comme Samsung, Sony ou Apple, elle a su séduire le grand public grâce à un savant mélange entre design, technologie et modernité. De quoi inquiéter pendant un temps les professionnels de l’horlogerie. Il s’avère aujourd’hui que les montres connectées semblent être boudées par les consommateurs qui les jugent trop encombrantes, avec une autonomie et une technologie décevante. Qu’à cela ne tienne ! Le marché du luxe a décidé de redonner un second souffle à son industrie en perte de vitesse en s’emparant du secteur des montres connectées, avec un succès grandissant.

La montre connectée : un ordinateur au poignet

La smartwatch est un petit concentré de technologie. Bien entendu, elle possède les qualités intrinsèques à une montre classique puisqu’elle donne l’heure et permet de chronométrer. Mais, grâce à un processeur miniature, tout un éventail de fonctionnalités s’offre à vous ! Une fois connectée à votre téléphone, votre montre vous permet d’accéder à vos applications favorites et aux réseaux sociaux, de répondre aux appels entrants, de rédiger messages et mails et de payer d’un seul mouvement ou à l’aide de la reconnaissance vocale. De nombreux modèles sont également plébiscités par les sportifs grâce à un tracker d’activité, de santé et de sommeil. Vous l’aurez compris, la montre connectée avec son écran tactile se trouve à mi-chemin entre la montre classique et le smartphone.

Une aubaine pour les géants de l’électronique

iwatch Quel avenir pour l’horlogerie à l’ère 2.0

La montre connectée a permis à de grands pontes de l’électronique et de la téléphonie de pénétrer le marché de l’horlogerie. C’est ainsi que l’Apple Watch serait devenue la « montre n° 1 dans le monde » selon Tim Cook, détrônant Rolex au passage. Cette information est cependant à prendre avec des pincettes puisque le CEO d’Apple n’a dévoilé aucun chiffre. La montre Samsung Gear fait également des émules. Son design est certes plus sobre, mais son autonomie de 4 jours et sa comptabilité avec IOS et Android séduit un public averti. Cependant, le public intéressé par cette technologie reste limité : LG et Motorola ont ainsi dû abandonner la production de leur propre smartwatch, faute de ventes.

La montre connectée de luxe

Le premier secteur à être menacé par la montre connectée reste le monde de l’horlogerie. En 2015, le nombre de ventes de montres connectées finissait par dépasser le nombre de ventes de montres mécaniques. La réaction des grandes marques fut sans appel : créer des smartwatch qui allient la puissance d’un nano-ordinateur avec la beauté d’une montre mécanique. Vuitton, Montblanc, Breitling, toutes se sont laissé séduire. C’est ainsi que Bulgari a décidé de reprendre son modèle phare Bulgari Diagono Magnesium qui est, comme l’explique chrono24, un « bijou d’innovation » grâce à son un boitier en magnésium, plus léger et solide que le titane, et de l’adapter à la technologie 2.0. Cette transition a d’ailleurs été largement réussie pour TAG Heuer avec sa Connected Modular 45, lancée en 2015. Disposant des mêmes fonctionnalités qu’une smartwatch grand public, son design épuré, le choix des matières et la possibilité de personnalisation font toute la différence.

tag-heuer Quel avenir pour l’horlogerie à l’ère 2.0
La mondre Connected Modular 45 Full Diamond de Tag Heuer

Forte de son succès, la marque helvétique vient de présenter au Salon international de la haute horlogerie de Genève une nouvelle montre connectée recouverte de diamants, à s’offrir pour la modique somme de 160 000 euros.

Si vous remarquez une faute d’orthographe, vous pouvez nous la signaler en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Notifications