Quel que soit l’application ou bien le site web utilisé, il est désormais rare de ne pas avoir à fournir de données personnelles pour accéder à du contenu. Adresse e-mail, préférences, compte Facebook ou encore informations de contact… Comment sont utilisées ces données personnelles après coup ? Devez-vous vous méfier ? Petit tour d’horizon du contexte actuel.

Vos données personnelles ont plus ou moins de valeur

Aujourd’hui, chaque application téléchargée demande l’accès au carnet d’adresses, aux photos ou encore à la géolocalisation de la personne. Si certains accès sont nécessaires à l’exécution de l’application, d’autres en revanche sont purement et simplement exploitées pour la récupération de données.

Mais qui dit données personnelles ne veut pas forcément dire valeur équivalente de ces données ! Et oui, celles-ci ont plus ou moins de valeur. Le potentiel de la donnée est estimé au plus juste par chaque entreprise en fonction de méthodes différentes. L’une d’entre elles pourrait être d’estimer le manque à gagner en cas de perte de ces données.

À côté de ça, il faut savoir que les données “nues” par exemple n’ont pas de valeur. Il s’agit des informations brutes collectées sans classification ni analyse par des datas analyst ou datas scientists. En revanche, l’analyse et le recoupement de ces mêmes données peuvent donner lieu à la réalisation de modèles prédictifs (basés sur des tendances, des habitudes de consommation…) permettant un meilleur ciblage ou une meilleure rentabilité pour l’entreprise. Et ça, ça vaut de l’or !

donnees-personnelles Où s’en vont vos données personnelles sur le web ?

Données personnelles contre services attractifs

Qu’il s’agisse de géants du e-commerce comme Amazon ou de plus petits pure players, la collecte de données est donc tout autant un enjeu. Comment les collecter puis en tirer parti ? Avec l’avènement du big data, pas étonnant que certains acteurs aient basé leur modèle entier dessus.

Par exemple, qui n’a pas rêvé de bénéficier d’un contrôle technique pas cher sans effort ? Il est désormais possible d’obtenir ce fameux contrôle technique gratuit en échange de données personnelles et du téléchargement de documents relatifs à son automobile. Un pool de données rapidement revendues à des acteurs complémentaires du secteur (concessionnaires…) avec l’accord des clients satisfaits.

Un marché qui gagne du terrain

Il n’y a pas à dire, le marché de la donnée a de beaux jours devant lui !

Au Royaume-Uni, une étude réalisée par Vodafone (opérateur de téléphonie) a estimé à 21 milliards d’euros le profit engendré par la monétisation des données dans l’économie. Rien que ça !

Aux États-Unis aussi, certaines entreprises proposent d’ores et déjà des abonnements (équivalents à une vingtaine d’euros) pour permettre à ses clients de protéger leurs données personnelles. Dans un sens comme dans l’autre, le marché de la donnée est particulièrement exploité.

Si vous remarquez une faute d’orthographe, vous pouvez nous la signaler en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Notifications