Chaque année, des milliers de passionnés de musique s’inscrivent au conservatoire afin de poursuivre leur vocation. Mais les concours ne sont pas si simples et de nombreuses tentatives se terminent par un échec à ces concours. Voici quelques conseils pour bien vous préparer et mettre toutes les chances de votre côté.

Comment se déroule le concours ?

Sachez tout d’abord que les concours d’entrée au conservatoire de musique ne sont pas les mêmes d’un établissement à un autre. Certains vous demanderont de présenter un programme assez libre, d’autre vous proposeront des épreuves imposées, d’autre encore peuvent mélanger une partie libre et une partie imposée.

En règle générale, vous aurez très peu de temps pour convaincre le jury de votre potentiel avec l’instrument de votre choix – qui peut également être votre voix, tout simplement. Deux points seront jugés : votre technique, et votre interprétation. En fonction de l’établissement sélectionné, il pourra également vous être demandé, au cours de l’épreuve, de déchiffrer une partition ou de répondre à des questions de solfège.

Notez que certains établissements demandent à des étudiants des promotions en cours de faire partie du jury afin de compléter leur formation. Également, il se peut que les sélections se fassent en plusieurs phases selon le nombre d’inscrits et le numerus clausus fixé par l’établissement (nombre de participants acceptés au terme des concours).

Les conseils pour bien se préparer

Selon les conditions fixées par l’établissement organisant le concours, vous pourrez éventuellement être autorisé à vous faire accompagner par un partenaire pour vous donner le rythme, comme un bassiste ou un batteur si vous proposez un morceau de guitare. Attention toutefois à ce que sa partie de la représentation ne prédomine pas sur la vôtre : il doit être là en soutien, vous ne devez pas vous retrouver dans son ombre.

Bien évidemment, le mot d’ordre est de bien s’entraîner. Certes, un bon artiste est un artiste qui sait improviser à la perfection. Mais gardez en tête que passer un concours est stressant, surtout quand il s’agit d’un concours qui vous permettra de vivre votre passion. Mettez donc toutes les chances de votre côté, ne prenez pas de risques.

Il vous faudra donc réviser votre solfège, même si cela vous paraît ennuyeux et basique. Entraînez-vous grâce à des petits exercices trouvés sur le net ou prenez des cours de guitare pour débutants, cela vous aidera à solidifier vos notions de base. Il serait dommage d’être un très bon musicien et de rater le concours sur une simple question de solfège.

Enfin, lors du concours, il faudra sortir des clous, sans pour autant vous surestimer. Si une épreuve libre vous est proposée, ne jouez pas un morceau entendu et réentendu à maintes reprises. Profitez-en pour prouver l’étendue de votre culture musicale… Sans pour autant vous surestimer et vous lancer dans un morceau que vous ne serez pas apte à jouer à la perfection. Il faudra que votre passion se fasse ressentir du début à la fin de l’épreuve.

Si vous remarquez une faute d’orthographe, vous pouvez nous la signaler en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Notifications