Si vous fréquentez régulièrement le web, vous savez bien que les cookies font partie du paysage. Ces petits fichiers permettent aux sites internet de sauvegarder certaines informations et préférences censées faciliter votre navigation… Des plug-ins comme Cookie AutoDelete permettent de les supprimer automatiquement, mais est-ce qu’ils n’empiètent pas trop sur notre vie privée ? Est-il indispensable de se cacher derrière un VPN en permanence ? En faisant des tests sur Google Chrome, un journaliste s’est rendu compte que tous les navigateurs ne traitaient pas de la même manière votre confidentialité.

Dans son article publié dans le Washington Post et disponible ici (en anglais), le spécialiste de la technologie Geoffrey Fowler, explique pourquoi il pense que Chrome est devenu un logiciel de surveillance et les raisons qui l’ont poussé à choisir Firefox comme navigateur web.

Mais pourquoi en est-il arrivé là ?

Depuis quelque temps, il s’est amusé à étudier quelles technologies protégeaient réellement votre vie privée. Et quand il en est venu aux navigateurs web, il a voulu comparer Chrome avec Firefox. Et ce qu’il a découvert lui a complètement fait perdre confiance dans la capacité de Chrome à protéger votre vie privée. Ses tests lui ont permis de découvrir qu’en une semaine de navigation sur le web Chrome avait autorisé par défaut 11 189 demandes de suivi de cookies ; en parallèle, ces mêmes demandes étaient toutes automatiquement bloquées par Firefox.

Il a donc décidé d’approfondir son étude et a découvert que “Chrome avait accepté les traqueurs, même sur les sites web qu’on pourrait croire privés et sécurisés”. Par exemple, il affirme que des sites comme celui des aides de l’état américain pour les étudiants disposent de cookies pour Facebook et Google, permettant aux deux mastodontes de la tech de savoir quand le navigateur affiche les pages de connexion du service d’assurance et de prêt du site. Et il ajoute que Google le connecte à son compte à son insu.

Enfin, il précise que la version mobile de Chrome est encore plus terrible puisqu’elle partage votre localisation à Google à chaque fois que vous lancez une recherche (et même si vous désactivez le partage de votre localisation).

incognito Et si Google Chrome était devenu un logiciel de surveillance ?

Firefox n’est pas exempt de tous reproches. Par exemple, le moteur de recherche par défaut est celui de Google et le navigateur autorise d’autres suivis… mais il a au moins la décence de ne pas partager vos informations avec Mozilla (la fondation derrière Firefox).

Pour les responsables de Google, il faut trouver un équilibre pour parvenir à un “écosystème sain pour le web” et c’est pour ça que Chrome privilégie les choix et le contrôle de la confidentialité. Chez Mozilla, a contrario, la confidentialité ne doit pas être une “option” pour les utilisateurs à gérer avec plein de réglages dans tous les sens, et c’est pourquoi Firefox offre une “protection de suivi très poussée“.

Mais pour le directeur de la gestion des produits chez Chrome, les cookies jouent un rôle dans la confidentialité, mais ce n’est qu’un élément parmi tant d’autres et ne se concentrer que sur ce point occulte d’autres pratiques permettant de traquer les internautes.

Difficile donc de se faire une opinion objective et certains points sont à relativiser. Si vous vous connectez à votre compte Gmail sur Chrome, vous serez par défaut connectés à votre compte Google sur le navigateur. Ce comportement n’est donc pas anormal, mais il faut en être conscient !

Finalement, la solution ultime pour garantir votre vie privée lorsque vous naviguez sur le net reste bien sûr l’utilisation d’un VPN comme par exemple ExpressVPN. Ce VPN propose un cryptage 256-bit AES, le split tunneling, un kill switch intégré, et une protection contre les fuites d’IP et les fuites DNS.

Mis à jour le

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications